BIOGRAPHIE

D’origine estonienne, Indra Kuldassar est née en Suède, à Gotebörg. Indra passe une jeunesse sans histoire au pays des fjords, admirant les stars de la télé suédoise, se rêvant un jour à leur place. Son bac en poche, elle quitte son pays natal pour découvrir la France et notamment Paris.

 

Indra s’inscrit dans un cours d’art dramatique (cours Michel Galabru) pour tenter de percer dans le milieu du cinéma.

 

Quadrilingue et douée d’un sens inné de la danse, Indra devient une inconditionnelle des clubs branchés de la capitale où son physique avantageux fait fureur. Elle se fait alors remarquer par Paul Taiclet, directeur de discothèque, lequel croit au potentiel de la jeune scandinave.

 

Persuadé de son talent, le frère de Dalida s’empresse de coacher la belle et lui fait signer son premier single en 1990, « Let’s Go Crazy ». Le succès public est immédiat, d’autant que la couverture médiatique d’Indra, mettant sa sculpturale silhouette largement en valeur, lui fait, en quelques mois gagner le statut de sex symbol. Ce morceau se classe aux sommets des hits et lance la carrière de la jeune femme.

 

En 1991, dans la foulée sortent « Temptation », « Misery », « Gimme what’s real »... venant consacrer Indra dans son nouveau rôle de reine des tubes. Sur scène, ses prestations mêlant chant, danse et sensualité ne laissent pas les spectateurs indifférents.

 

Son succès est tel qu’en 1992, PRINCE lui demande de faire la première partie de son spectacle à Bercy devant 20 000 personnes. Un souvenir inoubliable pour la chanteuse. Elle partage la même année l’affiche avec le groupe EAST 17 au Palais des sports.

Dans la continuité, elle sort de nombreux albums : YOU AND ME, TOGETHER TO NIGHT (Disque d’Or), BEST OF INDRA, ANYWHERE, INDRA, ONE WOMEN SHOW.

 

En 1999, la Suédoise préférée des Français fait un break pour se consacrer à sa vie de famille.

 

En 2004, Indra fait son retour avec une facette plus tendre de sa personnalité via « Besoin de vous », en duo avec Frédéric Lerner, puis « Oublie-moi » l’année suivante avec le boys band TRAGEDIE. Cela lui suffit pour renouer avec le public et sortir en français « Sois beau et tais-toi » en 2006 qui se classe honorablement dans les Tops.

 

De sortie, il en est d’ailleurs à nouveau question en cette même année, elle participe au jeu de télé-réalité : "Je Suis Une Célébrité, Sortez Moi de Là !" aux côtés de personnalités telles que Loana, Delphine de Turkheim ou Richard Virenque et Philippe (2BE3).

 

Depuis 2009, toujours là où on ne l’attend pas, elle brulera les planches dans 3 pièces de théâtre dont elle assurera, avec éclat, le premier rôle féminin : MA FEMME EST FOLLE au Théâtre des Nouveautés (avec Georges Beller, Steevy Boulay, Sonia Dubois), LE CLUB DES CELIBATAIRES (Avec Franck Borde et Willy Liechty) et MA FEMME S’APPELLE MAURICE de Raffy Shart (Avec Evelyne Leclercq et Eric thomas) qu’Indra a également adapté en suédois pour les pays nordiques.

 

Parallèlement au théâtre, l’artiste rejoint la grande tournée française LES ANNEES 90 pour de nombreuses dates dans tous les zéniths de France, aux côtés de Corona, World Apart, Benny B, Larusso, Black Box, Yannick...

 

L’artiste aime laisser du temps à la femme sportive. Elle se distingue également par ses qualités de grande sportive tant au niveau de la danse, qu’elle pratique depuis toute jeune, que lors de marathons en France et à l’étranger.

 

Pour l’heure, elle s’adonne donc à ses amours de toujours : théâtre et concerts.

 

Depuis 2014, Indra parcourt les routes de France et Belgique avec ses tubes et ses reprises de grands tubes internationaux qu’elle interprète, accompagnée par ses danseurs : outre Misery, Tempation, Let’s go crazy, Sois beau et tais-toi…le public retrouve Pump on the jam, It’s on you, Moving on up.... It’s raining men, Can’t get you out off my head, Let’s get loud, I love Rock n’roll, Knock on wood, Hung up…

 
Chef de file des années « dance », Indra enchaine ses titres avec vitalité, transmettant celle-ci au public, dont les plus téméraires sont conviés par l’entertainneuse à danser avec elle sur scène. On y retrouve une Indra, brillante, pleine d’énergie et hyper tonique. Son âme festive, sa gentillesse naturelle et son charme conquièrent toutes les générations.

 

Indra qui a tout vécu si rapidement est toujours là. Elle n’a cessé d’être la même en étant une autre. Toute son histoire raconte comment elle a su se régénérer sans renaître, revenir sans partir, changer sans bouger.